L’AOGQ, partenaire Bienfaiteur

Pour le mois de mai 2020, la Fondation Olo met en lumière l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ), son partenaire Bienfaiteur. Parce qu’on partage tous l’amour des bébés en santé!

 

Propos de Dr Marc-Yvon Arsenault, membre du comité exécutif et coprésident du comité de développement professionnel continu de l’AOGQ

Fondation Olo | Partenaire | L’AOGQ, partenaire Bienfaiteur

Légende de la photo : Dr Marc-Yvon Arsenault (au centre), entouré de ses collègues de l’AOGQ à l’occasion du Dîner Olo en novembre 2019.

 

Dr Marc-Yvon Arsenault s’implique avec la Fondation Olo depuis 2011. Convaincu, souriant, ambitieux et motivant, il a contribué à mettre en place en 2017 un don majeur de 100 000 $ réparti sur 4 ans. Aussi, au congrès annuel, il revêt ses souliers de course pour la Course Olo et tous ont envie de le suivre! Son énergie contagieuse a permis à l’AOGQ d’amasser plus de 71 000 $ depuis la première édition en 2008.

Dans les lignes qui suivent, le Dr Arsenault s’exprime sur son quotidien auprès des femmes et comment la mission de la Fondation Olo est intimement liée à son travail.

Les obstétriciens-gynécologues soutiennent la Fondation OLO grâce à un don majeur de 100 000$ sur 4 ans

 

Pourquoi l’AOGQ a choisi de soutenir la Fondation Olo :

Le volet obstétrical est une partie importante de notre charge de travail. Les gynécologues et obstétriciens font presque la moitié des accouchements à l’échelle du territoire et, de façon beaucoup plus importante, dans les grands centres urbains. On est sensibilisés aux difficultés que peuvent parfois vivre les mères qui attendent un enfant, c’est donc un partenariat vraiment naturel avec la Fondation Olo. On s’occupe du même monde dans le fond, pourquoi ne pas le faire ensemble!

 

Comment a débuté la Course Olo, l’activité-bénéfice durant votre congrès annuel :

C’est Corinne Leclerc, ancienne présidente de l’Association, qui a parti cette initiative il y a maintenant 12 ans. J’ai depuis repris le flambeau de la Course Olo. Année après année, on invite les membres de l’AOGQ au congrès annuel à faire un don à la Fondation et on agrémente le tout par une course de 5 km. En 2019, nous l’avons même baptisée Activité Olo, puisqu’il y avait des gens qui préféraient marcher plutôt que courir. C’est donc une activité très conviviale, pas compétitive, et nous essayons de la tenir dans un bel endroit!

 

Ce qui vous rejoint le plus dans la mission de la Fondation Olo aujourd’hui:

Je suis gynécologue-obstétricien et je travaille dans le Sud-Ouest de Montréal, dans la région de LaSalle et Lachine. Je suis régulièrement confronté à la misère humaine, à la difficulté pour les patients de joindre les deux bouts, à la pauvreté et à des gens qui n’ont vraiment pas la vie facile. Et moi, il faut savoir que je suis aussi un gars bien ordinaire. Je viens de l’est de la ville, je ne viens pas d’une grande dynastie, je suis proche du monde et j’ai toujours été très sensible à ces grandes difficultés. Quand je vois ces pauvres femmes enceintes qui n’ont pas ou peu de ressources, alors c’est tout naturel pour moi de faire un petit quelque chose de plus pour elles!

Le principe de la Fondation Olo de remettre des coupons pour des œufs, du lait et des légumes, ça me parle énormément, car je rencontre des femmes qui n’ont même pas assez d’argent pour se payer ça. Par la suite, Olo a ajouté la remise de multivitamines prénatales. Il y a eu aussi par le passé un partenariat très intéressant avec l’entreprise Duchesnay pour le don de multivitamines. [NDLR le partenariat avec Duchesnay est terminé et nous remercions l’entreprise pour son généreux don!].

Par la suite la suite, la Fondation a continué en mettant l’accent sur les 1000 premiers jours de la vie et l’acquisition de saines habitudes alimentaires. C’est une très belle évolution qui est tout à fait naturelle. On sait bien que, quand on met un enfant au monde, il faut bien s’en occuper. À la blague, quand je remets un nouveau-né aux parents, je dis : « Ne vous en faites pas, c’est un contrat pour les 30 prochaines années »! Et en fait, c’est un contrat pour la vie!

 

« Dans notre quotidien, en tant que gynécologue-obstétricien, nous sommes sensibilisés aux difficultés que peuvent parfois vivre les mères qui attendent un enfant. C’est donc un partenariat vraiment naturel avec la Fondation Olo. On s’occupe du même monde dans le fond, pourquoi ne pas le faire ensemble! »

 

 

Pourquoi est-il important que des associations comme l’AOGQ aient une implication sociale :

D’abord, parce que l’Association parle à l’ensemble de ses membres, elle est un moyen de communication vraiment important et vraiment efficace. On ne se le cachera pas, l’AOGQ parle à des membres qui n’ont aucune difficulté dans la vie. Nous sommes dans une position très privilégiée. Je me considère personnellement très chanceux et je remercie le Bon Dieu tous les jours, parce que je me rends compte que j’ai un bon job, je n’ai pas de soucis financiers, je suis en santé, j’ai une famille, j’ai des enfants, j’ai des bons amis… Je suis vraiment chanceux, je suis dans une position privilégiée! Et quand tu jouis de ces privilèges-là, ce doit être tout naturel d’essayer de redistribuer un peu, ne serait-ce que par de l’énergie, des dons, en s’impliquant, etc. Ainsi l’AOGQ est pourvue de gens qui sont en premier lieu généreux, qui s’emploient au quotidien à promouvoir la santé, qui travaillent très très fort au quotidien, le jour, le soir, la nuit et la fin de semaine. Ils sont essentiellement généreux!

J’espère que cette collaboration entre l’AOGQ et la Fondation Olo se poursuivra longtemps. Même si mon implication personnelle ne sera pas éternelle, car cela fait 10 ans que je m’implique et il faudra que je passe le relais à quelqu’un d’autre éventuellement, j’espère ardemment que cette association va subsister au-delà de mon passage à l’AOGQ. J’en ai bon espoir!

 

En terminant, partagez-nous un de vos meilleurs souvenirs d’enfance autour d’un repas en famille :

Il y en a tellement! Je viens d’une famille modeste de l’est de la ville, et une fois de temps en temps mes parents nous payaient une petite gâterie, ils nous emmenaient au restaurant. Nous n’allions pas dans des endroits haut de gamme, nous allions manger au coin de Saint-Hubert et Sainte-Catherine, au restaurant Da Giovanni. On se regroupait avec des amis, des oncles, des tantes, des cousins, des cousines, et on mangeait sur des grosses tables rondes, tous ensemble. Parfois, nous allions dans un restaurant dans le quartier chinois.

Je me souviens de ces moments précis de souper en famille dans un restaurant et du principe de s’offrir de temps en temps une petite gâterie. D’ailleurs, j’ai toujours gardé cette idée que lorsque l’occasion est là, on la saisit et on en profite. C’est encore quelque chose que je véhicule à mes enfants et avec ma famille. La vie est courte, il faut en profiter!

Aujourd’hui, dans ma famille élargie, nous avons de belles traditions. Par exemple, il y a la confection des tomates à l’automne, où tous viennent participer au processus de transformation. Il faut laver les tomates, les frotter, les ébouillanter, les éplucher, les mettre en pot et il faut faire bouillir les pots. C’est un weekend vraiment extraordinaire tous les automnes, celui des conserves de tomates!

 

***

La Fondation Olo remercie tous les membres de l’AOGQ pour leur implication. Grâce à vous, nous permettons aux familles d’avoir des bébés en meilleure santé!

 

Fondation OLO | Partenaires | AOQG

L’AOGQ en quelques mots

L’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ) est une organisation syndicale qui regroupe près de 500 médecins spécialistes en obstétrique et gynécologie. La profession de l’obstétrique-gynécologie répond principalement et prioritairement aux besoins de services médicaux et chirurgicaux spécialisés ou surspécialisés, tout en contribuant à l’accessibilité aux soins en obstétrique. Principal expert en santé de la femme, l’obstétricien-gynécologue agit en soutien aux équipes d’intervenants en première ligne et en complémentarité avec les autres fournisseurs de soins. Il est favorable au développement des soins de collaboration avec les autres professionnels de la santé œuvrant auprès des femmes pour améliorer la qualité, l’accessibilité, la continuité et l’efficience des soins et services de santé.

L’obstétricien-gynécologue est reconnu comme un spécialiste, un expert et un leader engagé auprès des femmes, et ce, tant par ses collaborateurs que par la population et les médias.

 

 

Fondation Olo | Campagne de financement d’urgence COVID-19