Tableau de cuisson sécuritaire
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on print
12 juillet 2021

Tableau de cuisson sécuritaire

La cuisson des aliments est un élément important pour diminuer les risques d’intoxication alimentaire. Une viande non suffisamment cuite peut contenir des bactéries qui peuvent vous rendre malade. Les femmes enceintes sont plus à risque, car leur système immunitaire est plus faible. Certaines bactéries peuvent même se rendre jusqu’au bébé dans le ventre de sa mère et être dangereuses pour sa santé.

Une bonne cuisson permet de détruire ces bactéries et vous assurer de manger en toute sécurité.

Malheureusement, la couleur de la viande n’est pas toujours un bon indicateur. Des bactéries peuvent encore être présentes dans une viande brune. C’est donc une bonne habitude de prendre la température des aliments avec un thermomètre à cuisson.

Voici les températures à viser en fonction de différents aliments :

Bœuf, veau et agneau :

  • Pièces entières ou morceaux
    Ex. : rôtis, filet, steaks, côtelettes

    À noter : la viande attendrie mécaniquement doit être retournée deux fois pendant la cuisson à la poêle. 

    • Mi-saignant : 63°C (145°F)
    • À point : 71°C (160°F)
    • Bien cuit : 77°C (171°F)

      La viande n’a pas besoin d’être entièrement brune si l’intérieur de la viande atteint la température sécuritaire.

       

  • Viandes hachées
    Ex. : hamburger, saucisses, pain de viande, plats en casserole et boulettes
    • 71°C (160°F)

      Toute la viande hachée doit être cuite. Assurez-vous que le centre de la viande et le jus de la viande ne soient plus rosés.

Fruits de mer

  • Mollusques et crustacés
    Ex. : crevettes, pétoncles, palourdes
    • 74°C (165°F)

      Il peut être difficile de prendre la température de ces aliments. Les huîtres, palourdes et moules doivent s’ouvrir pendant la cuisson. Jeter celles dont la coquille est restée fermée.

Poissons

  • Poissons entiers, filets ou morceaux
    Ex. : sole, turbot, aiglefin, morue, truite et saumon
    • 70°C (158°F)

      La chair du poisson doit se défaire facilement à la fourchette.

Porc

  • Pièces entières ou morceaux
    Ex. : rôtis, jambon, filet, côtes levées, côtelettes, saucisses
    • 71°C (160°F)

      La viande n’a pas besoin d’être entièrement brune si l’intérieur de la viande atteint la température sécuritaire.

Plats à base d’œufs

  • Ex. : omelettes, quiche, frittata, farces, boulettes, galettes

    • 74°C (165°F)


      La préparation à base d’œuf ne doit plus être liquide. Le blanc et le jaune doivent être fermes.

Volaille (ex. : poulet et dinde)

  • Hachée ou morceaux
    Ex. : pilons, cuisses, poitrines, saucisses, boulettes

    • 74°C (165°F)

      Toute la chair doit être cuite. Assurez-vous que le centre de la volaille et le jus ne soient plus rosés.

       

  • Entière

    • 82°C (180°F)

      La chair doit se détacher facilement et le jus de la volaille doit être clair.

Restants

  • Plats réchauffés

    • 74°C (165°F)


      Les soupes, sauces et mets en sauce doivent être réchauffés jusqu’à ébullition.

En vous assurant que vos aliments sont suffisamment cuits, vous diminuez grandement les risques d’être malade après les avoir mangés. Bye bye bactéries!

Recherche et rédaction : Mylène Duplessis Brochu, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.