La collation pour les enfants, essentielle pour soutenir entre les repas

La collation, un précieux allié pour les parents | Blogue de la Fondation OLO

Bébé est grognon et ne tient plus en place en plein milieu de l’après-midi? C’est probablement le temps d’une collation! Qu’elle soit sucrée ou salée, la collation est votre meilleure alliée pour permettre à votre enfant de patienter entre les repas.

Pourquoi donner une collation?

Pour que votre enfant grandisse en santé, il a besoin de beaucoup d’énergie. Trois repas par jour sont nécessaires… mais des collations aussi ! Comme son estomac est petit, il a besoin de manger souvent. La collation permet à votre enfant d’avoir de l’énergie et de calmer sa faim jusqu’au prochain repas.

Le moment idéal

Avec son petit ventre et ses grands besoins, votre enfant devrait manger aux trois heures environ. Même si votre tout-petit a beaucoup et bien mangé au repas, il a besoin de refaire ses réserves souvent. Il est donc normal qu’il ait faim entre les repas. La collation est là pour ça !

L’idéal est de donner la collation 2 heures avant le repas, pour ne pas lui couper la faim pour le repas suivant. Si votre enfant a très faim et que le repas n’est pas encore prêt, donnez-lui quelques légumes ou des craquelins. Cela lui permettra de débuter tranquillement le repas. On évite les aliments trop riches comme le fromage ou les aliments sucrés (biscuits, muffins ou autres) qui risquent de lui couper l’appétit pour le plat principal.

En fonction des heures des repas, voici à quoi pourrait ressembler l’horaire des collations dans une journée :

  • Petit-déjeuner : au réveil, vers 7 h
  • Collation en avant-midi : autour de 9 h 30 et 10 h
  • Dîner : autour de 12h
  • Collation en après-midi : après la sieste, environ à 15 h
  • Souper : entre 17 h et 18 h
  • Collation en soirée : en option, vers 19h, selon l’heure du coucher et du souper

Si le souper est plus de 2 heures avant le coucher de votre enfant pour la nuit et qu’il a faim, il est préférable de lui redonner à manger avant le dodo. Une collation légère, comme un bol de céréales avec du lait, calmera sa faim et lui permettra de mieux dormir.

Une collation dans la tranquillité

Comme pour les repas, il est important que votre enfant soit à l’écoute de ses besoins au moment des collations. Cela fait partie des bonnes habitudes à prendre pour aider bébé à bien manger et pour éviter de manger de trop grande quantité. Voici quelques conseils :

  • Invitez votre enfant à s’asseoir pour prendre sa collation.
  • Privilégiez un endroit calme, sans jouets autour de lui, comme la cuisine ou la salle à manger.
  • Évitez aussi de donner la collation dans la voiture, car cela augmente les risques d’étouffements.

Quand on prend une collation, on prend une pause de jeu pour faire le plein d’énergie !

La recette d’une collation réussie

Quoi offrir en collation ? C’est tout simple ! La collation parfaite est la combinaison de 2 aliments. Par exemple : des fruits ajoutés dans du yogourt, des tranches de pommes avec du fromage ou un pain pita avec du houmous. Téléchargez notre outil pour vous donner des idées pour composer des collations idéales.

La collation est aussi une occasion supplémentaire pour permettre à votre enfant de combler ses besoins en vitamines et minéraux. Il peut arriver que votre enfant mange très peu ou que le repas précédent n’était pas tout à fait équilibré. On peut donc profiter de la collation pour compléter les repas de la journée. Votre enfant n’a pas voulu manger de légumes au diner ? Offrez-lui des morceaux de concombre ou de la comporte de pomme avec du fromage pour augmenter sa consommation de fruit et légumes de la journée.

La collation est un complément aux repas. Elle ne les remplace pas et ne doit pas être vue comme une récompense.

On évite de donner des gâteries (chocolat, bonbons, croustilles, etc.) en collation. On peut évidemment prendre une collation de crème glacée de temps en temps, mais on évite que cela soit une habitude. On choisit donc plus souvent des aliments nutritifs.

Vous aimez cuisiner? Initiez votre enfant en préparant avec lui des collations, comme du pain aux pommes et aux carottes ou des muffins aux bananes et aux canneberges.

Et n’oubliez pas votre collation lors de votre prochaine sortie !

 


Rédaction : Fondation OLO
Révision scientifique : Mylène Duplessis Brochu, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.