Prendre soin d’une maman qui allaite

L’allaitement présente plusieurs avantages : c’est pratique et économique. Il répond parfaitement aux besoins du bébé. De plus, ça permet de tisser un lien unique avec l’enfant.

Toutefois, l’allaitement est un apprentissage, autant pour la mère que le bébé. Il est donc important que la maman qui allaite se sente accompagnée pour vivre ce moment.

Le soutien des proches est précieux

Le soutien positif de l’entourage et des intervenants permet d’augmenter la durée de l’allaitement. Dès ses débuts, la maman qui allaite a besoin d’être mise en confiance face à sa décision et à sa capacité à allaiter.

Conseils pour les proches :

  • Respecter la maman dans sa décision d’allaiter… ou non.

  • L’écouter et répondre à ses besoins. Par exemple :
    • Lui offrir un endroit tranquille, un peu à l’écart, pour qu’elle puisse allaiter à son aise;
    • L’aider à s’installer en lui apportant le bébé, un coussin pour allaiter (une couverture, un verre d’eau, une petite collation…) bref, ce dont elle a besoin;
    • Mettre à sa disposition des débarbouillettes, une poubelle et un petit coin pour changer le bébé;
    • Ranger le tout après d’allaitement.
  • Dans les moments difficiles :
    • La rassurer et l’encourager à persévérer;
    • Souligner ce qui va bien;
    • Chercher avec elle des solutions afin de surmonter les difficultés au fur et à mesure qu’elles se présentent.

Renseignez-vous auprès du CLSC de votre quartier ou auprès d’une clinique d’allaitement. Une spécialiste en lactation pourra répondre à vos questions. Il existe aussi une ligne d’écoute 24 h, des groupes d’entraide (ex : la Ligue La Leche), des groupes de causeries entre mamans dans le milieu communautaire, un service de marraine d’allaitement et d’aide aux relevailles (un service d’aide-maman selon les besoins de la maman qui allaite).

Pour d’autres ressources, cliquez ici.

Diminuer le stress pour vivre pleinement son allaitement

Lors de la période d’allaitement, il est primordial de diminuer le stress lié à la planification de la vie familiale. Répartir les tâches entre conjoints et avoir de l’aide des proches aident beaucoup la maman qui allaite.

Trucs pour diminuer le stress :

  • Écrire une liste de tâches à réaliser;
  • Prioriser et diviser les tâches selon le temps disponible et les préférences de chacun;
  • Tenir un calendrier des rendez-vous et des activités familiales;
  • Demander de l’aide à la famille et aux amis, si nécessaire. Que ce soit pour assurer d’autres tâches dans la maison ou encore, pour s’occuper des enfants pendant que la maman allaite, ou du bébé pendant que maman se repose;
  • Et le plus difficile en tant que maman, accepter de ne pas pouvoir tout contrôler!

Saviez-vous qu’une maman qui allaite dépense plus d’énergie qu’avant la grossesse ? Cette demande sert à produire le lait et remplir les réserves de la maman. C’est pourquoi elle a besoin de repos et de soutien!

Prendre du temps pour soi

Prendre soin de soi est primordial durant l’allaitement pour se refaire une santé et retrouver son énergie.

Quelques idées :

  • Se reposer pendant que bébé dort;
  • Manger sainement et régulièrement, et s’hydrater beaucoup;
  • Bouger en douceur, faire des activités physiques légères comme marcher;
  • Prendre un temps de relaxation, de méditation ou de respiration consciente [à essayer quelques minutes !];
  • Se concentrer sur le présent et être à l’écoute de ses sensations et ses émotions;
  • Exprimer ses besoins et ses opinions à son conjoint, sa famille et ses amis proches;
  • Se permettre des loisirs, comme prendre le temps de lire, de regarder un film ou écouter sa musique préférée;
  • Filtrer les visites pour économiser ses énergies.


Vivre l’allaitement est une expérience mémorable pour une maman. Tentez de lui offrir toutes les conditions favorables pour que l’expérience soit positive.

Donnez-vous du temps!

Durant les premières semaines de vie du bébé, ce dernier boira très souvent à un point tel où vous pouvez vous sentir envahie. En fait, le bébé utilise la tétée pour se nourrir selon son petit estomac et aussi pour s’hydrater, se rassurer, se consoler, se réchauffer, être près de vous. Il est normal que les premières semaines soient exigeantes. Rassurez-vous, les autres mois seront plus faciles et vous pourrez retrouver une vie plus normale.

Rédaction : Fondation OLO
Révision scientifique : Lyson Gélinas, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.