Témoignages

« Il y a des personnes pour lesquelles notre grossesse et le développement du bébé tiennent à cœur »

En mai dernier, nous avons discuté avec Ikeema, alors enceinte de 26 semaines et vivant sa grossesse durant la pandémie. Depuis Québec, elle nous donnait son ressenti par rapport à sa grossesse en ces temps particuliers et l’importance que le suivi Olo prenait alors dans sa vie.

 

Qu’est-ce qui vous a amenée à bénéficier du suivi Olo?

En fait, c’est la première fois que j’en bénéficie. Lors de mon suivi de grossesse, par rapport aux questions du médecin et à ma situation financière, j’ai pu bénéficier du suivi Olo et des coupons.

 

Comment se passe le suivi avec votre intervenante?

Ça se passe vraiment bien. Au début, nous faisions des rencontres à domicile puis à cause de la pandémie, nous avons dû continuer les suivis par téléphone. Elle m’appelle pour savoir comment ça se passe au niveau de l’alimentation, au niveau de ma grossesse aussi, par rapport aux différents rendez-vous. Elle me fait aussi parvenir les coupons soit par la poste soit elle me laisse une enveloppe au CLSC lorsque je dois venir pour un suivi avec mon infirmière.  Elle me suit vraiment de près.

 

Il y a des intervenantes qui se soucient de nous pendant la grossesse, qui répondent à nos questions, qui nous rassurent. Il n’y a vraiment pas que le côté financier, c’est aussi un sacré soutien psychologique. Encore plus pendant la pandémie quand on sait que des personnes ont perdu leur emploi. Cela rassure tellement.

 

On arrive à garder un bon rythme avec l’intervenante malgré le téléphone. La présence physique n’est pas tant nécessaire, mon intervenante me soutient bien.

 

Actuellement, en temps de pandémie, est-ce que cette situation a des conséquences sur votre grossesse?

On se pose beaucoup de questions surtout lorsque l’on doit sortir. On fait plus attention. Beaucoup de choses ont changé. Quand on va à l’hôpital pour nos échographies, on doit y aller seule. L’expérience est différente. Heureusement que j’ai eu un enfant avant car vivre sa grossesse en temps de pandémie est vraiment très particulier et difficile.

Par contre, vu que je suis à la maison et que je ne sors pas beaucoup, je ne suis pas très stressée. Oui on y pense mais on prend des précautions quand on doit aller à l’épicerie ou à nos rendez-vous.

 

Pourquoi l’action de la Fondation Olo est importante selon vous?

C’est important car le simple fait d’avoir des aliments en plus pour la maman et le bébé pendant la grossesse est vraiment super.

 

Le suivi Olo vient nous donner un coup de pouce. Notre intervenante nous donne des ressources, des conseils, nous réfère vers des organismes. Elle est tellement présente.

 

C’est vraiment un très bon suivi. Ça fait du bien. On sent qu’il y a des personnes qui sont là pour nous accompagner pour lesquelles notre grossesse, notre bien-être et le développement du bébé tiennent à cœur.

 

Est-ce que vous auriez des conseils pour les autres mamans?

Le suivi Olo est disponible, il ne faut pas hésiter. Si on en a besoin, il faut y aller. Les discussions avec l’intervenante sont faites pour voir quels sont tes besoins et comment t’accompagner au mieux. Elle s’adapte selon tes besoins et tes préférences. Elles sont très ouvertes, il n’y a pas de gêne à avoir. Elles ont des réponses pour nous.

 

 


Propos recueillis par Patrick Lopez

 

Articles récents

Enceinte de jumeaux? Ce qu’il faut savoir sur votre alimentation

Se préparer à l’arrivée de jumeaux est parfois source de stress. Votre alimentation n’a toutefois…

Optimisez chacune de vos bouchées durant la grossesse

La grossesse peut entraîner certains inconforts comme des nausées, des reflux et de la constipation.…

Comment prévenir l’intoxication alimentaire?

Vous est-il déjà arrivé d’être malade après avoir mangé un reste de nourriture qui traînait…

Des repas à l’extérieur en toute sécurité

C’est la saison estivale! Le moment parfait pour faire des pique-niques en famille et entre…

Conserver et manger les restes de table en toute sécurité

Les restes de table comme les plats cuisinés, les surplus de pâtes ou les légumes…