Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
29 novembre 2021

« Les suivis Olo ont permis de briser mon isolement et d’avoir accès à une personne de confiance sur laquelle je pouvais me fier. »

Cet été, nous avons eu la chance de discuter avec Julie qui a eu accès au suivi Olo en 1995 et en 1998 pour ses deux enfants Alex et Molly. Voici son histoire touchante et inspirante qui rappelle l’importance du suivi Olo qui est offert aux futures mamans depuis maintenant 30 ans!

 

Qu’est-ce qui vous a amenée à bénéficier du suivi Olo?

À l’époque j’étais seule, mère monoparentale et je n’avais pas beaucoup d’argent. Je me souviens avoir vu les publicités dans lesquelles Anne Dorval (Note : Anne Dorval a été porte-parole de la Fondation Olo dès 1994 avec Marc-André Coallier et ce durant presque 20 ans) parlait de l’importance de la Fondation Olo. Tout de suite, j’ai découvert les ressources qui pouvaient être utiles pour moi et mon futur enfant (Alex). D’ailleurs, je me rappelle que j’adorais écouter l’émission Chambres en ville, c’était un plaisir quotidien et Anne Dorval fut, pour moi, le lien de confiance qui m’a amenée à demander le suivi Olo à mon CLSC. C’est comme si Anne dédramatisait le tout et rendait le suivi Olo accessible, ça m’éloignait de l’idée d’un programme strict et rigide.

 

Comment se passe le suivi avec votre intervenante?

Le suivi Olo a changé beaucoup de chose pour moi, mais une des choses les plus importantes était la certitude que j’allais avoir du lait, des œufs, du jus d’orange (Note : À l’époque, le jus d’orange complétait le trio d’aliments Olo avant d’être remplacé par les légumes surgelés en 2019) et des multivitamines pour moi et mon bébé. Je savais que mon bébé ne manquerait de rien et qu’il aurait les aliments nécessaires pour son bon développement. Je savais qu’au moins, je n’avais pas à me soucier de cela.

C’était très rassurant, car à travers les mille et une incertitudes que j’avais, je n’avais pas ce stress de plus sur mes épaules. Aussi, les coupons donnent un vrai coup de pouce au niveau financier et ça me permettait d’acheter d’autres choses pour mon bébé et moi.

La Fondation Olo prend soin des bébés, mais également des mamans. Mon intervenante venait aussi à la maison, j’ai vraiment créé un lien de confiance avec elle et je me sentais moins seule. Aussi, comme un bébé ça ne vient pas avec un manuel d’instruction, les conseils de mon intervenante, son aide et son écoute ont vraiment été un point tournant dans ma vie.

 

Quel impact Olo a eu sur votre vie?

Olo a eu un impact majeur sur ma vie, il m’a aidée dans les périodes les plus importantes. La Fondation Olo m’a permis de donner à mes deux enfants les ressources nécessaires. Les suivis Olo ont également permis de briser mon isolement, de me sentir moins seule et d’avoir accès à une personne de confiance sur laquelle je pouvais me fier.

Après l’arrivée de Molly, j’ai eu un déclic et je me suis dit que je ne pouvais plus rester dans cette situation. Je me suis alors retroussé les manches, et j’ai commencé un cours comme préposée aux bénéficiaires. Plus tard, j’ai fait mon cours d’infirmière et j’ai même complété un cours en gestion à la TELUQ. Par la suite, j’ai été directrice d’une résidence de personnes âgées et d’un CHSLD. Je me suis vraiment sorti de ma situation et j’en suis fière. J’ai aussi pu envoyer mes enfants dans une école privée. Aujourd’hui, je me sens vraiment bien et surtout, j’ai deux beaux grands enfants en santé!

 

Comment va votre famille aujourd’hui?

Ma famille va très bien. Alex, mon plus vieux, a aussi eu recours à l’aide d’Olo dans sa vie. Lui et son ancienne conjointe ont eu un enfant très jeune dans leur vie. Comme j’ai moi-même pu constater de nombreux bienfaits du suivi Olo, j’ai demandé à ce qu’on inscrive Manon, son ancienne conjointe, au suivi. C’était vraiment important pour moi qu’elle et son bébé ne manquent de rien. Je me rappelle encore lorsqu’elle et mon fils s’échangeaient les coupons Olo lors de la garde partagée, ce sont des souvenirs que je vais garder toute ma vie! Leur fils Logan a maintenant 5 ans et il se porte très bien, il a même sa chambre à la maison. Molly a maintenant 22 ans et elle va très bien.

 

Auriez-vous des conseils à donner aux autres mamans?

OUI! Trouvez une personne de confiance et demandez-lui de se renseigner pour vous sur le suivi Olo. Vous n’avez pas besoin d’être seule dans ce processus. C’est moi qui ai demandé le suivi Olo pour Manon, l’ex-conjointe de mon fils et cela a fait toute la différence dans leur vie.

Dans la mesure du possible, impliquez votre entourage et n’ayez pas peur de demander le suivi Olo. Avoir un enfant est un des moments les plus importants et stressants dans une vie, c’est essentiel d’aller chercher les ressources nécessaires et il faut être fière de le faire! Aussi, ça permet aux futures mamans d’avoir un rendez-vous avec l’intervenante. Ça permet de leur créer une routine et de les responsabiliser et cela va leur être bénéfique tout au long de leur vie, principalement au travail!

 


Propos recueillis par la Fondation Olo