Blogue

RecettesAlimentationGrossesseAllaitementBébéJeux et outilsVidéosTémoignagesDossiers

Enceinte? Conseils d’amie sur le stress en temps de confinement

Fondation Olo | Enceinte? Conseils d’amie sur le stress en temps de confinement

Ces jours-ci, on entend des messages comme : Tout va bien aller. Prenez soin de vous. Restez zen.

Ce ne sont pas des conseils faciles quand on est une femme enceinte. Si on a déjà un ou plusieurs enfants à la maison. Si on a des soucis financiers. Si on ne peut plus voir les gens qu’on aime ou qui nous accompagnent pendant la grossesse. Si on a peur d’attraper le virus. S’il y a des conflits dans la maison. Bref, si on est stressée.

 

Nous pensons à vous et nous aimerions vous aider à passer à travers cette période. Voici donc ce que vous devez savoir à propos de la COVID-19, la grossesse et la gestion du stress.

 

 

La COVID-19 et les femmes enceintes

Un rapport récent du ministère de la Santé et des Services sociaux la COVID-19 et son impact sur les femmes enceintes amène de bonnes nouvelles.

  1. Les femmes enceintes ne semblent pas être plus à risque de contracter la maladie que le reste de la population.
  2. Parmi les cas étudiés de femmes enceintes qui ont eu le virus qui cause la COVID-19 dans le monde, aucun bébé n’a été infecté durant la grossesse.
  3. La présence du virus causant la COVID-19 n’a pas été détectée dans le liquide amniotique, le placenta ou le lait maternel des femmes enceintes infectées.
  4. Aucun cas de malformation congénitale causée par le virus causant la COVID-19 n’a été observé.

 

Alors, votre bébé n’est pas menacé par la COVID-19. C’est une bonne nouvelle!

Maintenant, il faut quand même être prudente. Vous savez qu’il est important de vous laver les mains, de respecter la distanciation physique et de nettoyer les objets qui entrent dans la maison. Nous ajoutons une quatrième recommandation : prenez soin de vous et essayez de vous détendre.

 

 

Parlons du stress

Selon l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, « le stress est un état qui débalance l’équilibre du corps humain et qui est perçu comme étant menaçant pour l’individu. ».

Dans la situation actuelle de pandémie, il est normal de ressentir du stress. Par exemple, quelqu’un qui ne ressentirait aucun stress ne prendrait pas les mesures de protection nécessaires. À l’opposé, quelqu’un qui serait très stressé pourrait être envahi par des pensées en lien avec la pandémie. L’idéal est donc de se situer quelque part entre ces deux extrêmes : ressentir du stress mais ne pas se laisser envahir.

 

Si vous avez des enfants à la maison, vous avez peut-être remarqué qu’ils sont agités ou qu’ils ont besoin d’être rassurés plus qu’à l’habitude. Les enfants ressentent notre stress. C’est la même chose pour le bébé à naître : il ressent toutes nos émotions. C’est pourquoi les femmes enceintes doivent porter attention à leur stress. Nous l’avons lu dans La Presse la semaine dernière, le meilleur conseil à donner aux femmes enceintes : « isolez-vous des nouvelles angoissantes! ».

 

C’est vrai, cela peut être difficile. Voici quelques trucs :

  1. Éteignez la télé
  2. Faites cesser les notifications en lien avec la COVID-19 sur votre téléphone
  3. Choisissez des moments précis dans la journée pour regarder les nouvelles
  4. Déterminez le temps que vous passerez à vous informer
  5. Respectez ces recommandations!

 

 

Un dernier conseil d’amie

En ces temps de confinement, rapprochez-vous des gens que vous aimez ou que vous côtoyez. Cela peut paraître étrange comme conseil, mais c’est le temps d’appeler Mamie et Papi en vidéoconférence, d’écrire à l’ami que vous avez perdu de vue, de prendre des nouvelles de sa voisine depuis notre balcon. Nous sommes tous dans le même bateau. Et nous voulons tous aider ceux que nous aimons. Si vous demandez de l’aide, vous allez probablement en recevoir, tout plein.

Et rappelez-vous : ceci est une situation temporaire. La crise finira. Et vous serez fière d’avoir passé au travers!

 

 

Voici quelques ressources :

 

Si vous vivez une situation où vous ne vous sentez pas en sécurité à la maison, allez chercher de l’aide.

  • SOS violence conjugale 1-800-363-9010. Accessible jour et nuit, 7 jours sur 7.
  • Si vous êtes en danger, appelez le 911.

 

Autres références

 

 


Rédaction : Caroline St-Louis, gestionnaire de projet
Révision scientifique : Fondation Olo