Le dessert, pas toujours besoin d’être sucré!

Fondation OLO | Desserts vs sucreries

Quand on parle de dessert, on pense bien souvent aux gâteaux, aux biscuits, aux tartes, aux beignes… Mais qui a dit que seuls ces aliments sucrés étaient des desserts?

 

Sucrerie ou dessert?

Sucrerie

Une sucrerie, c’est un aliment qui contient beaucoup de sucre (ex. : crème glacée, gâteau, bonbon, chocolat, pâtisserie, confiture, miel…). Traditionnellement, on considère les sucreries comme de « vrais » desserts.

Dessert

Le dessert représente la dernière partie d’un repas. Il complète le plat principal et permet d’avoir une assiette équilibrée. Par exemple, s’il n’y a pas de féculent au repas, il peut être intéressant de proposer un pain aux bananes pour le dessert.

Un dessert peut être :

  • Un fruit
  • Un muffin
  • Un yogourt
  • Un morceau de fromage (pourquoi pas!)

Vous pouvez aussi cuisiner vos propres desserts maison, tels que : pouding au chocolat, pouding au riz et compote aux pommes et poires. En préparant vos desserts, vous pouvez contrôler la quantité de sucre.

 

Fondation OLO | Dessert - bonhommes en pain d'épices

Quelle place pour les desserts « sucrés »?

Les aliments sucrés peuvent être offerts à l’occasion comme dessert, mais pas à tous les jours.

Quand vous décidez d’en offrir, évitez de les associer à des occasions spéciales comme des anniversaires ou de les utiliser comme une récompense. Cela les rends spéciaux et plus attirants.

L’idée, c’est de les rendre « normaux » aux yeux des enfants et des adultes! Ils ne méritent pas plus d’attention que les autres aliments.

 

Tous les plats servis méritent de bons commentaires : « Mmm, que la soupe sent bon! », « regarde comme les légumes ajoutent de la couleur à ton assiette! » ou « Miam, du bon fromage! ».

Quelle quantité offrir à mon enfant?

Dessert « sucré » ou pas, votre enfant peut manger une portion de dessert par repas. Cette portion, c’est vous qui la déterminez, par exemple, ça peut être un biscuit ou un yogourt. Cette règle peut s’appliquer pour toute la famille!

Il n’a pas besoin de terminer son plat principal pour avoir droit à sa portion de dessert. Vous l’encouragez ainsi à écouter sa faim… et à se garder une petite place pour le dessert si jamais il en a envie. Vous lui apprenez que manger un dessert n’a rien de spécial.

Si votre enfant a encore faim après avoir terminé sa portion de dessert, vous pouvez lui proposer de terminer son plat principal ou d’attendre la collation.

En tant que parent, c’est à vous de choisir le contenu du repas et du dessert. L’enfant mangera la quantité qui satisfait sa faim.

Suggestions pour des desserts moins « sucrés »

  • Offrez des fruits frais, décongelés ou en conserve, nature ou aromatisés d’épices en poudre (cannelle, gingembre, muscade, cardamome…)
  • Servez des fruits cuits, par exemple, des bananes caramélisées
  • Ajoutez de la compote de fruits et du granola à un yogourt nature
  • Cuisinez des desserts maison à partir de recettes peu sucrées : pouding au riz, mini-galettes, biscuits au beurre d’arachide, carrés chocolatés, pain aux pommes et carottes, muffins aux bananes et canneberges…
  • Réduisez du tiers ou de la moitié le sucre d’une recette ou remplacez-le par la même quantité de purée de fruits (pommes, bananes, dattes)
Fondation OLO | Dessert - brochette de fruits

 


Rédaction : Fondation OLO
Collaboration à la rédaction : Amélie Baillargeon, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.
Révision scientifique : Julie Strecko, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.

En bref

  • Le dessert fait partie d’une alimentation équilibrée
  • Il peut être sucré ou non
  • S’il est sucré, on n’en mange pas tous les jours
  • Pas besoin de finir son assiette pour avoir une portion de dessert