Écouter sa faim

Puisque la faim est le meilleur indice pour savoir si l’on a suffisamment mangé, il faut développer le réflexe d’être à l’écoute de son corps. Bébé écoute aussi ses propres signaux. Par exemple, durant l’allaitement, bébé connaît la quantité qu’il doit boire et il s’arrête lorsqu’il n’a plus faim.

Comment bien écouter sa faim? Et comment faire pour savoir quand bébé n’a plus faim? Ces interrogations sont une préoccupation pour plusieurs parents.

Plusieurs trucs peuvent être mis en place pour écouter sa faim, comme :

  • Évaluer son appétit avant de se servir. On évite ainsi de manger plus de nourriture que ce dont on a de besoin
  • Prendre des collations entre les repas. En n’arrivant pas affamé aux repas, on prend des quantités plus raisonnables au moment de se servir et on évite de consommer de trop grandes quantités, au-delà de son appétit
  • Servir de plus petites portions au départ et se resservir si on ressent encore la faim
  • Prendre le temps pour manger son repas

En tant que parent, votre rôle est de vous assurer que le lieu où bébé mange est propice à la consommation d’aliments (où), que le moment est adapté à la prise des repas ou des collations (quand) et qu’il mange des aliments nutritifs (quoi). Le rôle de bébé, quant à lui, est de choisir la quantité de nourriture qu’il consomme en fonction de son appétit (combien)!

En évitant de faire de la pression à bébé pour qu’il mange plus, vous vous assurez qu’il apprend à écouter ses propres signaux de satiété. Un apprentissage qui lui sera bénéfique toute sa vie!