Bébé est prêt à manger: je m’y prends comment?

Pour les nouveaux parents autour de moi, l’introduction des aliments est une étape très attendue. Chez ma collègue Valérie, les premières bouchées de son petit Antoine ont été immortalisées sur une bonne dizaine de photos! Pendant que papa tenait l’appareil, maman amenait avec beaucoup de fierté la cuillère à la bouche de son « petit bout d’sucre », comme elle l’appelle!

L’introduction des aliments, c’est un moment rempli de belles nouveautés, mais qui peut être aussi un peu… déstabilisant. Surtout pour les parents qui se sentent plus à l’aise lorsqu’ils ont des repères. La réalité, c’est que les pratiques ont beaucoup évolué depuis nos parents. Et que les recommandations changent parfois même d’année en année. C’est pourquoi il est important de rester informé. Pour vous aider à vous y retrouver dans cette panoplie d’information, je vous propose un rapide survol des pratiques qu’on cherche à mettre de l’avant aujourd’hui.

Le saviez-vous?6-12mois (414x640)_rogne

Il n’y a plus de moment et d’ordre précis pour introduire les aliments. C’est ce que propose la version 2015 du guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans. Terminé le calendrier d’introduction en fonction de l’âge de bébé et bonjour la progression adaptée à MON enfant.

Quand commencer?

C’est bébé qui nous fera signe lorsqu’il sera prêt à manger d’autres aliments que du lait. C’est en étant attentif aux comportements de notre petit qu’on sait si l’on peut commencer à lui proposer des aliments solides :

  • Bébé contrôle sa tête et se tient assis dans sa chaise haute, et;
  • Il s’intéresse à la nourriture de ses parents lorsque ceux-ci seront en train de manger. Par exemple, il ouvre la bouche et suit la nourriture avec intérêt en voyant papa et maman manger des aliments.

Généralement, c’est autour de 6 mois que bébé montre ces signes. Mais ce n’est pas nécessairement à 6 mois pile. C’est là qu’il est important de se faire confiance en tant que parents. Pour certaines de mes amies, cela s’est passé un peu avant, entre 4 et 6 mois, quand bébé n’arrivait pas au bout de sa faim avec du lait seulement.

Par quoi je commence?

Par des céréales pour bébé enrichies ou de la viande, du poulet, du poisson, des légumineuses, du tofu ou des œufs. C’est au choix! Une fois que bébé est prêt à manger, il n’y a qu’une règle : commencer par des aliments riches en fer. Pourquoi le fer? Simplement parce que ce minéral est très important pour le développement du bébé et qu’au bout d’environ six mois, ses réserves (celles qu’il a accumulées pendant qu’il était dans votre ventre!) sont malheureusement épuisées.

12mois (414x640)_rogneUne fois qu’il mangera des aliments riches en fer tous les jours, on poursuit la découverte des aliments de bébé. L’ordre des autres aliments importe peu. On peut donc simplement lui offrir une version adaptée de ce qui est prévu pour le souper (exemple : des patates en purée). Les parents deviennent ainsi rapidement des experts pour optimiser leur temps! Sinon, ça peut être un yogourt ou une banane grossièrement écrasée. Pas besoin que ce soit compliqué! En plus, on n’a plus besoin d’attendre avant d’introduire les aliments à risque d’allergie. Cela n’aurait pas d’impact sur la santé des enfants.

Pour la texture, on l’adapte aux préférences et aux capacités de notre petit goûteur. L’objectif est, qu’à 1 an, il soit en mesure de manger différentes textures et que ses repas ressemblent de plus en plus aux nôtres. Donc pas besoin de s’acharner avec les purées lisses, lisses, lisses.

Quelle quantité lui donner? Encore une fois, c’est bébé qui vous le « dira », en fonction de sa faim. Plus de quantités précises non plus! Comme vous et moi, bébé peut manger beaucoup une journée et très peu la suivante, sans que cela soit alarmant. L’important est plutôt de permettre à bébé de boire/manger souvent. Puisqu’il a un petit estomac, il a faim souvent.

La recherche de repères lorsque l’on fait quelque chose pour la première fois est normale. On aime se faire guider devant l’inconnu. Par contre, je trouve ça rassurant de savoir qu’il n’y a pas qu’une seule recette au succès et que l’on peut se faire confiance. Comme quoi les parents sont les personnes qui connaissent le mieux leur enfant! N’oublions pas que chaque enfant est unique… même en ce qui concerne l’alimentation.

Et vous, aviez-vous suivi un guide d’introduction pour vos enfants? Comment trouvez-vous ces nouvelles recommandations?

Signature_DuplessisM