« OLO rayonne au-delà de la femme
enceinte »

10 novembre 2017
  • Partager
Fondation OLO | Témoignage | Hélène Hénault, intervenante OLO

Entrevue avec Hélène Hénault, diététiste-nutritionniste au CLSC Hochelaga-Maisonneuve

S’il y a une chose qu’Hélène Hénault a retenu depuis les débuts de sa pratique de nutritionniste il y a 30 ans, c’est que tout se joue dans le moment présent, selon les besoins immédiats des familles. Rien ne sert de sortir les grandes théories et les livres : si l’intervenante répond à la préoccupation actuelle de la maman, elle a beaucoup plus de chance de la voir ensuite intégrer des comportements alimentaires plus sains.

Cela peut paraître facile, mais pour Hélène qui travaille depuis 12 ans au CLSC Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, le défi d’adaptation est quotidien. Par exemple, les familles du quartier optent souvent pour la restauration rapide, qui est économique et donne le sentiment d’avoir le ventre plein. Comment alors les aider à mieux manger?

Le truc, selon Hélène, est de partir de leur situation actuelle et de les accompagner jusqu’où elles veulent bien aller. « Je ne sors pas mon tofu à la première rencontre! J’ai appris, par exemple, à agrémenter un dîner Kraft avec des légumes congelés, du thon, un jus de légumes et un yogourt pour en faire un repas équilibré. Je ne souhaite pas créer des situations d’échec pour ces familles, mais plutôt de les encourager à améliorer ce qu’elles font déjà, à petits pas. C’est comme ça qu’on arrive au succès à mon avis! »

Lorsque la mère réalise son pouvoir d’agir, sur sa santé, mais aussi celle de son enfant, elle devient alors un modèle et multiplie les bienfaits de l’intervention OLO.

S’il y a une chose qu’Hélène Hénault a retenu depuis les débuts de sa pratique de nutritionniste il y a 30 ans, c’est que tout se joue dans le moment présent, selon les besoins immédiats des familles.

« Les mères deviennent des agentes multiplicatrices. Elles comprennent que ces meilleures habitudes se répercutent aux autres membres de la famille, à leur enfant plus vieux qui les voit manger des légumes, à l’enfant dans le ventre qui développe son goût, à leur conjoint ou belle-mère qui partagent le repas ainsi plus équilibré. En un mot, OLO rayonne au-delà bien de la femme enceinte! » C’est pourquoi Hélène n’hésite jamais à inviter dans ses rencontres les membres de la famille immédiate, afin que tous appuient la femme enceinte qui souhaite mieux s’alimenter.

La grossesse devient ainsi un moment clé pour améliorer ses comportements alimentaires et servir de modèle à toute la famille. Plus réceptive et consciente du besoin de prendre soin d’elle, la femme enceinte pourra opérer de petits changements graduels à son alimentation qui risquent bien de perdurer toute une vie!

Je ne sors pas mon tofu à la première rencontre! J’ai appris, par exemple, à agrémenter un dîner Kraft avec des légumes congelés, du thon, un jus de légumes et un yogourt pour en faire un repas équilibré.

Hélène Hénault

Le suivi OLO dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve


Les suivis individualisés SIPPE

Hélène rencontre les femmes enceintes qui ont accès aux Services intégrés en périnatalité et en petite enfance, dits SIPPE, une fois par mois. Ces services s’adressent aux femmes enceintes, aux mères et aux familles dans le besoin, c’est-à-dire vivant avec un faible revenu et n’ayant pas complété d’études secondaires. Les participantes enceintes reçoivent les coupons OLO, des conseils nutritionnels et des outils pour les amener à bien s’alimenter durant leur grossesse et à adopter des comportements alimentaires sains.

« Je m’adapte à leurs besoins, à leurs connaissances en nutrition, à leur budget, pour établir cette relation de confiance ». Par exemple, elle pourrait suggérer une recette de tofu général Tao avec une maman qui apprécie les mets chinois, question de lui faire découvrir de nouveaux aliments ou une façon d’équilibrer son repas.

Les suivis de groupes en organismes communautaires

Un projet pilote de la Fondation OLO avec 2 organismes communautaires bien établis à Hochelaga-Maisonneuve a vu le jour au printemps 2016, grâce au soutien de Gaz Métro.

Hélène anime les groupes de concert avec une infirmière, à même les locaux des organismes Entre mamans et Carrefour Parenfants, afin de mieux rejoindre les femmes enceintes qui ne sont pas suivies au CLSC mais qui vivent en situation de précarité économique.

Ces groupes de rencontres commencent dès la grossesse et représentent une porte d’entrée pour encourager les comportements sains. Hélène offre aux participantes ses meilleurs conseils pour économiser et planifier ses repas, éviter les pièges du marketing alimentaire, parler du plaisir de bien manger et de découvrir de nouveaux aliments, le tout en lien avec la période de la grossesse et l’importance d’une alimentation équilibrée. Elle offre aussi une évaluation nutritionnelle à chaque future mère, en début et en fin de grossesse. L’infirmière quant à elle peut répondre aux préoccupations des mères qui touchent l’aspect médical, au fil des rencontres.

Après la naissance, Hélène offre alors la possibilité de cuisiner en groupe des recettes suggérées et réalisées par les participantes.
« Nous avons cuisiné différents types de purées pour bébé, et aussi des repas complets inspirés de recettes économiques développées par OLO. Les mères étaient tellement fières de repartir avec ce qu’elles avaient cuisiné! »

Fondation OLO | Témoignage | Hélène Hénault, intervenante OLO
Hélène Hénault

Des dizaines de familles ont ainsi pu avoir accès aux outils éducatifs comme la brochure de recettes, l’affiche de l’assiette équilibrée, ou encore les livres pour bébés sur la découverte des aliments, toujours populaires. Selon Hélène, les outils développés par la Fondation OLO sont attrayants et donnent le goût aux familles de les utiliser.

Bien que le projet pilote soit d’une durée de 3 ans, donc jusqu’au début 2019, son succès auprès des familles et des intervenantes laisse croire qu’il pourrait bien donner lieu à des activités plus permanentes dans le futur.

Lorsque la mère réalise son pouvoir d’agir, sur sa santé, mais aussi celle de son enfant, elle devient alors un modèle et multiplie les bienfaits de l’intervention OLO.

Propos recueillis par : Émilie Russo