Discussion sur la bouffe et la famille avec un papa très cool

12 juin 2017
  • Partager
Les trucs de cooldad pour les repas en famille | Fondation OLO

Jean-François Bessette est le papa d’Annabelle (9 ans), Camille (7 ans), Charles (5 ans) et Laurence (4 mois). Cette famille de six habite à Val-Bélair, dans la région de Québec. En cherchant sur le Web pour de l’information sur la famille et les enfants, il s’est rendu compte que la grande majorité des articles étaient écrits par des mamans et pour les mamans. Il a trouvé surprenant que peu de pères écrivent sur le sujet de manière assidue. Il a donc décidé de remédier à la situation en créant le blogue CoolDad à l’automne 2015, afin de parler directement aux papas.

Un peu plus d’un an et demi plus tard, sa page Facebook est suivie par près de 200 000 abonnés, des pères autant que des mères, qui aiment son style vrai et déculpabilisant. La devise chez Cool Dad : « On veut faire simple : partager, discuter et rire un peu. Ici, pas de jugement ni de leçons. On fait de notre mieux, point! », explique Jean-François.

 

L’art du repas en famille

Avec 4 enfants, le moment des repas est souvent exigeant. Même qu’avant, c’était l’aspect le moins plaisant de la journée, selon lui. Il est difficile de faire l’unanimité avec un repas qui plaira à tout le monde. Personne n’aime la même chose dans les mêmes quantités. Ça nécessitait donc beaucoup de négociation et virait souvent « au bordel ». Un enfant tombe, l’autre se mord, puis c’est la crise.

Jean-François avoue qu’à l’époque, « j’aurais aimé mieux manger seul dans mon char! Mais maintenant, ça va mieux ». La famille a trouvé des trucs pour rendre ce moment plus agréable. Par exemple, les parents impliquent les enfants dans le choix des repas. Chacun choisit un souper pour la semaine et ils savent donc qu’ils doivent faire des compromis les autres soirs. Si le menu du lundi plaît moins à l’un, il sait qu’en contrepartie, il a choisi le souper du mardi. Les enfants se sentent ainsi plus impliqués. Aussi, chacun a un rôle à jouer : la plus jeune monte la table alors que les autres desservent après le repas.

 

Les trucs de Cool Dad

#1 – Réserver du temps pour cuisiner en famille

À la maison de Jean-François, en semaine avec les horaires trop chargés, les enfants restent hors de la cuisine. Par contre, la fin de semaine, tout le monde met la main à la pâte. Le samedi matin, ils font des crêpes en famille. Les enfants adorent ça! Chacun participe : l’un verse, l’autre mélange ou casse les œufs. Même si ce n’est pas parfait et qu’il reste parfois des coquilles dans les crêpes, ce n’est pas grave! L’important, c’est qu’ils voient comment cuisiner.

 

#2 – Trouver une recette qui plait à tout le monde

Chez les Bessette, ce sont les pâtes à la crème aux épinards et tomates cerises qui sont appréciées de tous. « Même si mon fils enlève les épinards et que ma fille enlève les tomates! »

 

#3 – Préparer les collations à l’avance

Jean-François mentionne qu’avant, ils perdaient beaucoup de nourritures qui restaient oubliées dans le fond du frigo. « Alors maintenant, au retour de l’épicerie, on apprête les aliments pour qu’ils soient déjà prêts pour les collations des enfants. Il y a toujours des crudités coupées et prêtes à être mangées. Faut que ce soit prêt, sinon ça ne marche pas. Quand un enfant a faim, tu n’as pas besoin de sortir le pied de céleri, le laver, le couper et le servir. Le petit aura déjà eu le temps de partir avec une barre tendre d’ici là ».

 

#4 – Prendre le temps de manger ensemble

« Il est important de se nourrir, mais le repas est surtout une excuse pour s’asseoir ensemble et s’écouter ». Depuis quelque temps, la famille Bessette a instauré une petite tradition. Chacun fait un tour de table et raconte ce qu’il a le plus et le moins aimé pendant sa journée. Pendant que la personne parle, on n’interrompt pas. C’est son moment! Même que bien souvent, les enfants diront que leur meilleur moment de la journée c’est maintenant, au repas, quand ils sont tous ensemble!

 

#5 – Planifier les menus de la semaine

Aux papas qui s’initient à la cuisine, Jean-François leur dit : « la clé du succès est de planifier, comme ça tu ne perds pas de bouffe. Il ne faut pas se dire : j’ai faim, qu’est-ce que je mange aujourd’hui? Il faut plutôt prévoir, feuilleter les circulaires et planifier les menus de la semaine. Il faut aussi utiliser les restants et toutes les parties des aliments. Par exemple, la carcasse du poulet pourra faire un bouillon pour une base de soupe. Et il faut prendre en compte les activités et sorties à l’extérieur pour éviter de gaspiller de la nourriture ».

 

#6 – Persévérer dans les moments difficiles

Pour ceux qui trouvent que leurs repas en famille virent trop souvent au cauchemar, Cool Dad dit de ne pas lâcher! « À un moment donné, ce sera fini. Quand tu vis la situation, même si c’est rough, essaie de voir les bons côtés. Bientôt, nos enfants seront grands et on va juste les voir les dimanches. Il faut trouver des trucs pour que ça devienne des bons moments quand même. Les impliquer fonctionne puisqu’ils sentent qu’ils font partie de l’équation ».

 


Propos recueillis par Julie St-Pierre