De la variété dans l’assiette!

02 octobre 2016
  • Partager
Fondation OLO | Recette | Carrés aux lentilles style chili

Contrairement à ce que pourrait vous faire croire l’attitude de votre tout-petit, il ne peut pas manger du spaghetti à tous les repas!

 

On peut néanmoins faire un plat en grande quantité et le mettre au menu jusqu’à 3 fois au courant de la semaine. Il en reste encore?

N’hésitez pas à congeler les restants, ils seront bien pratiques lorsque vous manquerez de temps : réunion qui s’éternise, « invités surprise » ou tout simplement moins d’énergie ou d’imagination!

 

Il est important de varier les menus, car tous les aliments ne sont pas équivalents, même s’ils font partie du même groupe alimentaire. Certains vont apporter plus de fibres, plus de fer ou encore des vitamines différentes. En mangeant varié, il est ainsi possible à votre corps de combler ses besoins.

Soyez à l’écoute de votre bébé! Si vous mangez le même plat à tous les repas, il se peut que celui-ci réclame de lui-même d’autres saveurs, mais également qu’il devienne de moins en moins curieux et donc de plus en plus « difficile ».

 

Soyez imaginatifs et osez de nouvelles recettes. Une assiette pleine de couleurs et de saveurs est tellement appétissante!

 

TRUCS

  • Votre enfant adore le pâté chinois? Échangez la patate avec de la patate douce, des carottes, du rutabaga ou encore un mélange des trois.
    La viande aussi peut être changée (ou total ou en partie) pour des lentilles ou du tofu râpé, surprenant, délicieux… et moins cher!
  • Le macaroni est son plat préféré? Pourquoi ne pas modifier la traditionnelle sauce tomate à la viande en y ajoutant du maïs, des carottes et des haricots? Avez-vous essayé notre Macaroni tex-mex? Elle n’est pas la préférée des internautes pour rien…
  • Connaissez-vous la sauce blanche? À ajouter sur vos plats préférés (pâtes, poulet, saumon, crêpes, pâté…), elle peut être à la fois à la sauce tomate, au fromage, aux fines herbes, aux légumes, aux œufs.

 


Rédaction : Chloé Verrier

Révision scientifique : Mylène Duplessis Brochu, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.