Mon enfant n’aime pas le repas : quoi faire?

Ça y est, cette fois, votre enfant dévorera tout son souper : vous avez trouvé une recette géniale et vous l’avez cuisinée pendant des heures avec tout votre cœur. Malheureusement, en voyant son assiette et avant même d’y avoir goûté, bambin sort un «yark, pas bon!» qui détruit tous vos espoirs d’un repas sans complications…

 

Ne le prenez pas personnel, il n’agit pas ainsi pour vous faire de la peine! Il faut tout simplement l’accepter sans culpabiliser votre enfant. Malheureusement, il arrive aussi de rater des recettes! Il se peut aussi que votre petit aime moins ce repas alors que c’est votre mets préféré. C’est normal, les goûts se développent à tout âge.

L’important est qu’il écoute ses signaux de faim et de satiété. Il ne doit pas se forcer à manger pour vous faire plaisir. Il doit écouter son ventre.

Proposez-lui quand même de goûter. S’il a goûté, félicitez-le. S’il ne veut pas, n’insistez pas. Il est également possible que l’enfant prenne une bouchée et la recrache aussitôt. C’est normal, cela fait partie du processus de découverte alimentaire.

Même s’il n’a pas fini son repas, il aura quand même droit de manger le dessert qui était prévu au menu. Vous devez aussi lui rappeler qu’il pourra manger à nouveau seulement au moment de la collation, prévue 2-3h plus tard.

Mon enfant n’aime pas le repas : quoi faire? | Fondation OLO

 

Cuisiner un autre repas?

Vous êtes tenté de lui offrir un autre repas? Résistez! En proposant un deuxième repas, votre tout-petit comprendra qu’il n’a pas besoin de manger ce qui lui est servi, car il y a une autre option. Il risque donc de toujours vouloir un repas différent. Il est d’ailleurs souhaitable d’exposer votre enfant à de nouveaux plats et de nouvelles saveurs pour qu’il développe ses goûts. Il doit apprendre à manger les recettes que vous lui offrez. Vous décidez du contenu du repas, votre enfant décide de la quantité consommée.

 

Quelques idées pour faire aimer les aliments à votre enfant

  • Se familiariser avec l’aliment
    • Avec votre petit, touchez et sentez les aliments. Discutez des formes, de la provenance, de la manière de les cultiver et finalement, goûtez-les.
  • Ne pas camoufler l’aliment
    • Votre enfant viendra à le découvrir tôt ou tard, et il pourrait perdre confiance en vous.
  • Proposer au moins un aliment qu’il aime dans son assiette
    • Cela pourrait faciliter sa découverte des aliments moins appréciés.
  • Présentez-lui l’aliment ou le repas mal-aimé le lendemain ou au courant de la semaine. Plus il verra l’aliment dans son assiette, plus il s’habituera et tentera de le manger.
  • Ne pas forcer son enfant à manger et éviter des phrases du type :
    • «Encore 2 bouchées et maman sera contente»
    • «Mange si tu veux devenir fort comme papa»
    • «Bravo! Tu as fini ton assiette!»
    • «Tu n’auras pas de dessert si tu ne manges pas ta viande»

Le développement du goût est un long processus! Cela peut prendre de 15 à 20 expositions avant que votre enfant décide de déguster un mets.


Rédaction : Fondation OLO
Révision scientifique : Lyson Gélinas et Julie Strecko, nutritionnistes, Dt.P., M.Sc.