3 questions sur l’eau et l’hydratation des
tout-petits

Fondation OLO | Hydratation, eau et soif des tout-petits

Tous les jours, votre corps utilise beaucoup d’eau pour fonctionner. C’est aussi le cas pour les enfants! Puisqu’ils ne reconnaissent pas nécessairement les signes de soif, c’est à nous de les aider à demeurer bien hydratés.

 

Quelle quantité boire?

Les tout-petits ont de grands besoins en liquide. Chaque jour, ils devraient boire entre 600 ml et 1200 ml, ce qui représente environ 5 à 10 petits verres. Parce qu’ils sont parfois trop occupés à jouer, les enfants peuvent oublier qu’ils ont soif. Il est donc important de leur proposer souvent à boire, même des petites quantités.

Saviez-vous que… tous les liquides consommés comptent! Même ceux qui viennent des aliments : soupe, légumes, fruits, jus, etc. Mais la meilleure source pour rester hydraté est, bien entendu, l’eau!

Les besoins en eau peuvent être encore plus grands s’il fait très chaud, si votre enfant bouge beaucoup ou s’il est malade (fait de la température, vomit ou a de la diarrhée). Il sera très important de vérifier qu’il n’est pas déshydraté.

Voici quelques signes qui vous indiqueront que votre enfant manque d’eau :

  • bouche et lèvres sèches
  • absence de larmes, yeux cernés et creux
  • augmentation de la soif
  • moins d’urine que d’habitude ou absence d’urine pendant 6 à 8 heures
  • somnolence ou irritabilité
  • battement de cœur très rapide ou lent
  • fièvre

Si votre enfant présente ces symptômes, il serait important de consulter un médecin.

Doit-on donner de l’eau aux nourrissons?

Si bébé est seulement allaité ou ne boit qu’au biberon, il n’est pas nécessaire de lui donner de l’eau. Le lait comblera ses besoins en liquide. Lorsqu’il fait très chaud, on lui proposera simplement à boire plus souvent. On donnera donc de l’eau à bébé vers 6 mois, lorsqu’il commence à manger.

Quoi boire?

L’eau, en priorité!

On ne le répètera jamais assez : pour calmer la soif, il n’y a rien comme l’eau! Pas besoin de donner de l’eau embouteillée à bébé. L’eau du robinet ou en fontaine, qui respecte les normes de qualité, fera l’affaire. On évite toutefois les eaux minérales (eaux gazeuses) qui peuvent contenir beaucoup de sel. Et on évite d’offrir de l’eau chaude du robinet qui peut avoir plus de contaminants et de bactéries que l’eau froide.

Le lait et les boissons végétales enrichies

Aux repas et aux collations, le lait est une bonne option pour votre tout-petit. En effet, le lait est la boisson la plus nutritive. Il procure du calcium et de la vitamine D qui permettent la construction d’os et de dents forts. Il fournit aussi des protéines pour l’aider à grandir. Jusqu’à deux ans, on propose du lait 3,25% M.G. à bébé. Après deux ans, on peut aussi lui proposer des boissons de soya enrichies. Il faudra toutefois bien brasser la boisson de soya avant de la servir, car le calcium pourrait se retrouver dans le fond du carton!

Les boissons d’amande, de riz, d’avoine et autres ne sont pas recommandées pour les tout-petits, car elles contiennent beaucoup moins de protéines, et parfois moins de gras, que le lait et les boissons de soya. Elles ne répondent donc pas bien aux besoins des enfants de moins de 2 ans mais, pourraient être offertes à l’occasion après deux ans.

Les boissons sucrées, pas nécessairement!

Les boissons fruitées et sucrées ne sont pas nécessaires pour les enfants. En plus de ne pas calmer la faim, elles risquent de favoriser inutilement leur intérêt pour le goût sucré. De plus, ces boissons prendront souvent la place de l’eau ou du lait dans l’alimentation. Elles renferment également du sucre qui favorise la carie dentaire.

Qu’en est-il des jus de fruits 100% purs? Bien qu’ils soient moins transformés et qu’ils contiennent souvent plus de vitamines que les boissons et punchs fruités, ces jus ne contiennent plus les fibres des fruits qui calment la faim et régulent l’absorption du sucre. On préfère d’abord que les tout-petits mangent les fruits entiers plutôt qu’en jus.

Les jus de fruits 100% purs peuvent avoir une place dans une alimentation équilibrée, mais en quantité raisonnable. Selon le Guide alimentaire canadien, une portion de jus de fruits équivaut à 125 ml. Il faut être vigilant, car bien souvent, on dépasse cette quantité dans un seul verre. Un truc pour respecter les recommandations pourrait être de diluer le jus avec de l’eau! Aussi, on choisit de préférence les jus qui contiennent seulement les fruits et l’eau dans la liste des ingrédients. Enfin, on évite de le servir dans un biberon : on utilise plutôt un gobelet ou un verre adapté.

Pour finir, une belle idée avec le jus est de les utiliser pour faire des « pop sicle » maison!

 

Comment inciter les enfants à boire de l’eau?

Voici 6 trucs qui encourageront vos enfants à combler leur besoin en eau :

  1. Proposer de l’eau à votre enfant plusieurs fois dans la journée, surtout lorsqu’il bouge beaucoup ou qu’il fait très chaud.
  2. Servir l’eau dans des verres colorés ou de forme amusante afin de rendre la consommation d’eau plus attrayante.
  3. Avoir un pichet d’eau dans le frigo et le rendre facilement disponible lors de journée chaude et aux repas, pour toujours avoir accès à de l’eau fraîche.
  4. Apporter une bouteille d’eau réutilisable lors des sorties.
  5. Laisser trainer un ou deux gobelets d’eau adaptés à votre tout-petit. En les voyants, il s’apercevra peut-être qu’il a soif.
  6. Pour faire différent, vous pouvez aromatiser votre pichet d’eau!
    • Quelques gouttes de jus de fruits purs peuvent être ajoutées à l’eau à l’occasion.
    • Des morceaux de fruits (ananas, fraises congelées, melon d’eau), de concombre ou d’herbes fraîches (menthe, basilic, etc.) peuvent aussi donner un petit punch supplémentaire à l’eau.

 Fondation OLO | Trucs d'hydratation pour les enfants Fondation OLO | Trucs d'hydratation pour les enfants Fondation OLO | Trucs d'hydratation pour les enfants Fondation OLO | Trucs d'hydratation pour les enfants Fondation OLO | Trucs d'hydratation pour les enfants

 


Rédaction : Fondation OLO
Révision scientifique : Mylène Duplessis Brochu, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.